top of page

Manger sauvage, c’est bon pour notre santé




C’est une alimentation diversifiée, vivante, fraîche, saine, riche en nutriments.


Reprenons point par point :

  • Diversifiée. Par rapport au nombre limité de légumes et fruits offerts à la vente dans nos supermarchés ou magasins plus conventionnels, les plantes sauvages nous offrent des dizaines de ‘nouveautés’ à découvrir. C’est une opportunité d’élargir sa palette de goût, car, oui, les goûts sauvages sont parfois surprenants, inattendus, déroutants...indescriptibles selon nos références habituelles devenues parfois étriquées.

  • Vivante et fraîche : car cueillie peu avant l’emploi, cuisinée ou conservée selon les méthodes qui les préservent au mieux sur le plan de la saveur et des éléments nutritifs.

  • Riche en nutriments : A condition de sélectionner les lieux suffisamment préservés de la pollution, ces plantes, qui poussent spontanément dans les lieux qui leur conviennent le mieux, seront vigoureuses, saines, riches en éléments nutritifs. Bien plus que les légumes cultivés. Les études faites par exemple sur la teneur en magnésium l’ont prouvé.

  • Enfin, cuisiner avec des plantes sauvages élargit le répertoire culinaire, ajoutant des saveurs uniques et des nutriments bénéfiques à nos repas.


6 vues0 commentaire

Comments


bottom of page