top of page

Changer son regard sur soi-même

Cuisiner sauvage, c'est aussi changer son regard sur soi-même. Découvrir ces plantes proches et souvent abondantes nous ramène à notre curiosité d’enfant et titille notre créativité

Cuisiner sauvage, c’est exercer sa créativité, sa curiosité parce qu’il n’y a pas (encore) de recettes traditionnelles, même si il y a déjà quelques grands classiques délicieux. Tester les goûts qui se marient entre eux, la façon d’introduire des plantes sauvages dans des recettes connues, créer de nouveaux mélanges, jouer sur les couleurs, les textures...

Les propriétés médicinales de certaines plantes peuvent également être explorées, contribuant ainsi à une approche holistique de la santé.

C’est se découvrir de nouvelles compétences, être plus à l’aise avec cette nature qui nous environne parce qu’on la connaît mieux.

Voir des plantes banales comme l’ortie, le pissenlit comme ce qu’elles sont vraiment : un magnifique cadeau de la nature, sain, savoureux, abondant, richissime.



11 vues0 commentaire

Comments


bottom of page